#resolutionfail : Pourquoi nos bonnes résolutions du nouvel an échouent souvent

Analyser les résolutions du nouvel an, c’est un peu comme capturer un moment de société. Depuis quelques années, la tendance est à l’éloignement des objectifs égocentriques au profit des valeurs sociales.

Ainsi, au lieu de perpétuer les résolutions classiques du type « perdre du poids », de plus en plus de gens réfléchissent à des valeurs intérieures et interpersonnelles. Et en 2021 encore plus que jamais.

Début 2019, pas moins de 64 % des personnes interrogées souhaitaient « éviter ou réduire le stress », « passer plus de temps en famille et avec ses amis » et « se comporter d’une manière plus respectueuse de l’environnement et du climat ». C’est le résultat d’une enquête représentative Forsa commandée par la DAK. De plus, un répondant sur quatre indiquait vouloir passer moins de temps en ligne et s’interrogeait sur son utilisation du téléphone portable. C’est plutôt une bonne nouvelle, non ?

2021, l’année pour se recentrer sur soi

En 2020, nous avons tous dû prendre du recul et faire face à la peur : peur pour notre santé, peur pour notre emploi, peur de perdre notre liberté et de ne pas retrouver la vie telle que nous la connaissons. Toutes ces craintes sont justifiées en temps de crise. 

Mais ces réflexions ont également permis d’apporter du positif. Elles nous ont montré à quel point les choses que nous considérions jusqu’à présent comme acquises sont précieuses : serrer quelqu’un dans ses bras, voyager ou encore aller faire un tour dans son café préféré le dimanche.

Et c’est la raison pour laquelle beaucoup d’entre nous prendront des résolutions du Nouvel An tout à fait différentes de celles des années précédentes.

Ce mois-ci, chez Humanoo, nous nous sommes ainsi demandé pourquoi, chaque nouvelle année, nous aimons nous fixer des objectifs et pourquoi nous n’atteignons pas la majorité d’entre eux.

Dans cet article, nous souhaitons vous aider à mettre en place des routines durables plutôt que de courir après des objectifs superficiels, et cela afin d’éviter que vous terminiez le mois épuisé et déçu.

Au contraire, nous souhaitons que vous puissiez fixer les bases d’une année saine, qui vous apportera plus de bien-être et vous permettra d’être plus épanoui au quotidien. Découvre ici comment y parvenir. 

Les raisons pour lesquelles la plupart des bonnes résolutions échouent rapidement : 90 % ne les respectent pas 

Dès le début du mois de janvier, le hashtag #resolutionfail commence déjà à être tendance, et c’est ce qui nous a inspiré le titre de la thématique du mois.

Qu’est-ce que cela nous apprend sur nos ambitions ? Selon les recherches du psychologue britannique Richard Wiseman, 90 % des gens ne parviennent pas à tenir leurs bonnes résolutions. Mais la question est : pourquoi ?

Nous aimerions vous expliquer ce qui se passe dans notre cerveau au travers d’une expérience effectuée par le professeur Baba Shiv, expert en neuroéconomie à l’université de Stanford en Californie.

Il a divisé ses élèves en deux groupes :

  • Le groupe 1 devait se souvenir d’un nombre à deux chiffres
  • Le groupe 2 devait se souvenir d’un nombre à sept chiffres

Alors que les élèves essayaient de se souvenir de leur numéro, ils avaient accès à un buffet et devaient choisir un dessert : gâteau au chocolat ou salade de fruits.

Ceux qui étaient censés se souvenir d’un nombre à sept chiffres ont choisi presque deux fois plus souvent du gâteau au chocolat, par rapport aux étudiants qui devaient se souvenir du nombre à deux chiffres. Vous vous demandez peut-être quel est le rapport avec vos résolutions du Nouvel An ?

Selon le professeur Shiv, la volonté est au cœur de la réussite pour tenir ses résolutions.
Lorsque nous examinons notre cerveau, la zone de la volonté est située dans le cortex cérébral derrière le front : c’est le cortex préfrontal. Celui-ci est également responsable de nombreux autres domaines, tels que :

  • la mémoire à court terme
  • la capacité de concentration
  • et celle de résoudre des problèmes abstraits   

Ainsi, si votre cerveau est surchargé ou très occupé (par exemple, s’il doit mémoriser un nombre à sept chiffres), il n’a peut-être plus la volonté de vous pousser hors de votre zone de confort, de faire des découvertes et de continuer à se fixer des objectifs de manière disciplinée. Ou dans notre exemple : privilégier en dessert des fruits sains à un gâteau au chocolat calorique.

Ce que nous voulons dire c’est qu’il n’y a pas de raison de s’inquiéter si les choses ne se passent pas exactement comme vous l’avez souhaité en janvier. Cela ne signifie pas que vous êtes paresseux ou que vous manquez de discipline, mais peut être simplement que vous avez trop de choses en tête pour pouvoir réunir toute la volonté nécessaire.

Cela nous amène au point suivant : qu’est-ce qui peut vous aider à atteindre vos objectifs sur le long terme ?

1. Chaque fois que vous vous fixez un objectif, il est bon de vous demander pourquoi celui-ci et pas un autre

Si vous recherchez « Tenir ses résolutions du Nouvel An » sur Google, vous obtiendriez plus de 11 millions de résultats. Il semble donc que ce soit un sujet sur lequel il y ait beaucoup à dire. “Les 5 meilleures astuces pour se motiver” suivies de près par « 10 raisons qui conduisent à l’échec ».

Dès le mois de décembre, les médias commencent déjà à nous expliquer pourquoi il est si important de se fixer des objectifs. Sur Instagram et autres réseaux sociaux, nous sommes quotidiennement assaillis par des publicités de coachs et de gourous autoproclamés qui nous promettent tous de créer une meilleure version de nous-mêmes – alléluia !

Le problème : face aux stimulis du monde extérieur, nous nous fixons souvent des objectifs qui ne correspondent pas du tout à nos souhaits personnels. Nous voulons perdre du poids parce que les influenceurs sur les réseaux sociaux ont l’air en pleine forme. Nous souhaitons apprendre l’espagnol parce que parler plusieurs langues est à la mode. Nous aimerions trier nos déchets parce que tout le monde fait la même chose et que nous devrions avoir honte de ne pas le faire…Bref, on définit rapidement des objectifs sans se demander si ces derniers correspondent à nos envies profondes.

Les scientifiques s’accordent à dire que nous n’atteindrons nos objectifs à long terme que si nous sommes réellement convaincus par eux et intrinsèquement motivés pour les poursuivre.

Ce que nous devrions donc faire, c’est aller au plus profond de nous-mêmes et écouter notre cœur. C’est la seule façon de pouvoir déterminer ce que nous voulons vraiment, sans influence extérieure.

Il est toujours utile de s’interroger sur les raisons qui nous poussent à fixer des objectifs et si le résultat nous rendra heureux, ou rendra les autres heureux. Accordez-vous le temps nécessaire pour trouver la réponse.

2. Libérer de l’espace mental

Comme nous l’avons vu précédemment avec l’expérience du professeur Shiv, la volonté est plus forte quand nous avons l’esprit libre et que nous sommes détendus. Cela nous permet de nous concentrer sur ce que nous voulons vraiment et de concentrer notre énergie à activer notre volonté.

Afin d’atteindre ses objectifs à long terme, il est utile de se consacrer à des activités qui permettent de se vider la tête. Voici quelques inspirations : 

  • Passer une bonne nuit de sommeil. Saviez-vous que la zone du cerveau responsable de la mémorisation des objectifs se régénère pendant que vous dormez ? Inversement, cela signifie qu’elle se réduit en cas de manque de sommeil.

    Pour vous aider à vous relaxer : écouter le bruit de la pluie qui tombe a un effet super relaxant sur notre corps et notre esprit. Il peut aider à s’endormir et à se libérer du stress quotidien.

    Vous trouverez dans la section « mondes sonores » (lien vers le téléchargement de l’application ?) de notre application Humanoo, des sons pour favoriser l’endormissement.
  • Ne soyez pas si dur envers vous-même. Si vous remarquez que vous avez des difficultés à réaliser vos bonnes résolutions, alors laissez-les simplement tomber.

    Culpabiliser ne fera qu’augmenter la pression et vous rendra encore plus nerveux la prochaine fois. En effet, des études confirment que la pression a un effet contre-productif sur la réalisation des objectifs.

    Il est beaucoup plus facile de se fixer des objectifs en étant détendu et en profitant du chemin à parcourir. Donc, si vous vous rendez compte que les choses ne se passent pas vraiment comme prévu : pas la peine de vous obstiner. Fermez plutôt les yeux et méditez un peu.

    Cela permettra de ramener du calme en vous, de renforcer votre connexion intérieure, et vous apportera toute la force nécessaire pour la prochaine étape.

    Dans notre application Humanoo (lien vers le téléchargement de l’application ?), vous trouverez de nombreux programmes sur le thème de la pleine conscience qui permettront de dissiper vos inquiétudes.
  • Concentrez-vous sur votre respiration. “Mais quel est le rapport entre ma respiration et mes objectifs ?” Laissez-nous vous expliquer.

    Dans l’Ayurveda, le souffle est appelé « prana ». Le terme vient du sanskrit et signifie « souffle de vie ». Cela signifie que lorsque nous respirons, nous alimentons notre système en énergie vitale afin qu’il dispose de la force nécessaire pour faire face aux tâches de la vie quotidienne.

    Maintenant, posez-vous la question suivante : est-ce que vous respirez souvent consciemment, c’est-à-dire de manière à remplir votre poitrine et votre abdomen de vie ?

    Malheureusement, la plupart d’entre nous ne le font que beaucoup trop rarement, voire jamais. En particulier dans les situations de stress, où nous avons tendance à rester en apnée et donc à priver notre corps et notre esprit d’une énergie précieuse. « Respirer correctement » semble trivial, mais c’est en fait plus difficile qu’il n’y paraît.

    Pour vous faciliter la tâche et augmenter votre capacité d’attention, notre application propose notamment, dans la section « Concentration »,  des techniques de respiration issue du yoga qui vous aideront à retrouver votre concentration. 

3. Janvier fait toujours partie de la saison hivernale : c’est un bon moment pour fixer des objectifs – mais pas nécessairement pour les atteindre

Dans l’un de nos derniers articles nous avons déjà parlé du fait que l’hiver est une période propice à la réflexion et à la découverte de soi : la nature prend son temps, les jours raccourcissent et il fait plus sombre. C’est comme si une petite voix nous murmurait à l’oreille qu’il est temps de nous retirer et de prendre soin de nous.

La question demeure : pourquoi subissons-nous réellement tout ce stress à partir du 1er janvier ? Nous venons tout juste de surmonter la période mouvementée de Noël, certains d’entre nous se réveillent avec une gueule de bois, et ça ne semble pas vraiment être le moment pour prendre un nouveau départ. Alors pourquoi nous mettons-nous tant de pression, juste parce que le calendrier nous indique que nous sommes en janvier ?

L’hiver est et sera toujours un moment d’introspection. Nous avons moins d’énergie et tout est un peu plus difficile. Notre corps produit plus de mélatonine, l’hormone du sommeil, et moins de sérotonine, l’hormone du bonheur. 

Pourquoi ne pas plutôt profiter des mois de janvier et février pour faire un bilan de l’année passée et ainsi se fixer des objectifs durables, et ainsi prendre le temps de la réflexion avant la mise en œuvre ?

Lorsque le printemps arrive, que les bourgeons s’ouvrent, que les animaux sortent de leur hibernation et qu’une certaine ambiance de renouveau se dégage; cela semble être le moment parfait pour agir.

Nous sommes convaincus qu’il vous sera alors bien plus facile de vous lancer et de concentrer votre énergie dans la bonne direction. 

4. Appréciez les petites réussites et devenez maître dans l’art de la compassion 

Pensez aux nombreuses tentations auxquelles vous êtes confrontée chaque jour : la procrastination à cause des réseaux sociaux, la tablette de chocolat dans la cuisine ou la tentation de la télécommande sur le canapé.

Ce que nous souhaitons vous dire, c’est que ce n’est pas parce que vous n’agissez pas toujours conformément à vos nouveaux objectifs que vous ne réussirez pas ou que vous n’évoluerez pas de manière positive.

Par conséquent, même si vous prenez un peu de retard dans vos résolutions du Nouvel An, faites preuve de compassion et de bienveillance à votre égard et soyez conscient de vos progrès, aussi petits soient-ils.

Peut-être avez vous fais preuve d’écoute envers une personne, prêté attention à vos besoins ou dit « non » à quelque chose que vous n’aimez pas aujourd’hui. Les chercheurs s’accordent à dire que les bonnes résolutions ont plus de chances d’aboutir si nous nous laissons la liberté de faire quelques écarts.

En d’autres termes : ne vous fixez pas de règles trop strictes et donnez-vous la liberté de vous écarter, de temps en temps, de votre plan initial. Après tout, vous êtes un être humain et pas un robot (heureusement !).

Votre corps et votre esprit ont des besoins individuels qui diffèrent d’un jour à l’autre. Ils ne sont pas (!) conçus pour avoir la même énergie disponible ni pour être aussi performants chaque jour.

Se traiter soi-même et traiter les autres avec compassion et compréhension est une phase importante de notre développement personnel, nous permettant de pouvoir nous libérer et de nous sentir fiers. Et la bienveillance commence toujours par soi-même.

Et maintenant, quel regard portez-vous sur les bonnes résolutions ?

Nous espérons que cet article vous a permis de reconsidérer la question des bonnes résolutions de la nouvelle année et de l’aborder sous un angle différent.

Et n’oubliez pas que vous n’avez pas besoin d’une date comme le 1er janvier pour faire des changements. Tout moment est propice à un nouveau départ. Fixez-vous des objectifs modestes et réalistes, qu’au fond de vous vous désirez vraiment atteindre. Laissez de côté les influences extérieures et écoutez plutôt la petite voix en vous. Après tout, c’est elle qui sait ce qui est vraiment bon pour vous et ce dont vous avez besoin.

Pour ceux d’entre nous qui n’ont jamais fait d’exercice régulièrement, médité ou suivi un régime alimentaire équilibré, il faut du temps pour faire des changements. Ce n’est pas quelque chose qui se fait du jour au lendemain. Alors accordez-vous du temps et surtout soyez flexible.

Et si vous finissez par retomber dans vos vieilles habitudes : pas de panique ! Pensez simplement à la magie de l’instant suivant, et souvenez-vous que vous pouvez recommencer à tout moment, il n’est pas nécessaire d’abandonner.

Nous croisons les doigts pour que vous puissiez réaliser toutes vos nouvelles résolutions et nous restons à vos côtés pour vous soutenir grâce à nos programmes et nos conseils.
Votre équipe Humanoo.

Share this article