Inquiétude ou anxiété : quelle est la différence ?

La sensation de peur fait partie de notre vie. Elle sert de signal en cas de danger. Parmi 15% de la population, cette réaction naturelle déraille et se transforme en un trouble anxieux. Ce dernier passe souvent inaperçu car l’anxiété a une petite sœur : l’inquiétude. Mais quelle est la différence entre être inquiet et être anxieux ? Pouvez-vous distinguer clairement ces deux états ? Etes-vous inquiet de souffrir d’un trouble anxieux ? Dans cet article, vous apprendrez 10 différences entre les termes inquiétude et anxiété.

Deux choses différentes

Dans l’usage courant, les termes « inquiétude » et « anxiété » sont souvent utilisés en synonyme. Par exemple : « Je suis inquiet que tu te blesses gravement en faisant du ski » contre : « Je suis anxieux que tu te blesses gravement en faisant du ski ». Ces deux expressions semblent dire la même chose et pourtant elles ne le font pas, du moins pas pour les psychologues et les psychiatres. La raison en est que deux états mentaux très différents les sous-tendent. Bien qu’elles soient toutes deux associées à des sentiments de nervosité et de préoccupation, il existe une nette différence dans la façon dont sont perçues l’inquiétude et l’anxiété. Cela a ensuite des répercussions sur la santé émotionnelle et mentale.

Les 10 différences ultimes entre s’inquiéter et être anxieux

1. L’inquiétude est plutôt physique, l’anxiété est surtout mentale

Certaines pensées dans votre tête vous poussent à vous inquiéter. L’anxiété, par contre, est un instinct. Vous la ressentez dans tout votre corps.

2. L’inquiétude est spécifique, l’anxiété est plus vague

L’inquiétude se concentre sur une situation particulière. Par exemple, vous pouvez être inquiet de ne pas arriver à l’aéroport à l’heure en raison des embouteillages qui ralentissent votre taxi. En d’autres termes, il existe une menace spécifique : « Je vais rater mon avion ». L’anxiété, en revanche, est plus générale et diffuse. Par exemple, vous pouvez être anxieux de voyager. L’anxiété ne se concentre pas sur une menace spécifique, mais vous met mal à l’aise de manière générale.

3. L’inquiétude peut être définie clairement, l’anxiété comprend des pensées verbales et des images mentales

La différence est importante car les images hautement émotionnelles dans l’esprit et certains schémas de pensée anxiogènes ont un effet beaucoup plus fort sur le système cardiovasculaire que les pensées purement verbales et donc les inquiétudes. C’est également l’une des raisons importantes pour lesquelles vous ressentez l’anxiété dans tout votre corps, mais pas l’inquiétude.

4. S’inquiéter aide à résoudre les problèmes, être anxieux ne le fait pas

S’inquiéter peut vous aider à trouver une solution à un problème. Vous balayez votre esprit à la recherche de stratégies pour résoudre une situation. Cependant, l’anxiété tourne sans cesse dans votre tête et vous empêche de trouver des solutions productives. 

5. L’inquiétude provoque une charge mentale modérée, l’anxiété peut provoquer du stress émotionnel majeur

L’anxiété prend le contrôle de votre corps. Elle est plus puissante que l’inquiétude et donc plus gênante pour vous. De plus, l’anxiété peut vous mettre dans un état émotionnel délicat. L’inquiétude n’est pas aussi intense.

6. L’inquiétude résulte de craintes plus réalistes que l’anxiété

Quand vous vous inquiétez, cela a une raison bien précise. Par exemple, vous pouvez être inquiet de rater un examen parce que vous n’avez pas révisé. Si vous craignez d’avoir échoué à l’examen parce que l’examinateur ne vous regarde pas le lendemain à la fac, on parle alors d’anxiété. Ce n’est pas parce qu’il ne vous regarde pas que vous avez échoué à l’examen.

7. Les inquiétudes sont plus faciles à contrôler, l’anxiété bien moins

L’inquiétude est généralement plus facile à contrôler car vous pouvez vous concentrer sur la résolution du problème. En faisant cela, vous vous sentez mieux et les inquiétudes deviennent moins importantes. Ce n’est pas le cas de l’anxiété. Lorsque les capacités de résolution de problèmes sont réduites, vous avez plus de mal à modérer votre anxiété et donc à la contrôler.

8. Les inquiétudes sont temporaires, l’anxiété est persistante

Comme nous l’avons déjà mentionné, vous trouvez généralement une solution à vos inquiétudes. Grâce à la solution, les inquiétudes disparaissent. Quant à l’anxiété, elle est plus persistante et peut vous affecter pendant une période plus longue. De plus, elle peut être généralisée. Cela signifie que vous êtes anxieux de manière générale. Parfois, l’anxiété se concentre sur votre santé, parfois sur votre travail, parfois sur vos enfants, etc.

9. Les inquiétudes vous permettent de fonctionner malgré tout, l’anxiété vous paralyse

Lorsqu’on s’inquiète, on est toujours capable de poursuivre son quotidien. Certes, vous pouvez vous inquiéter de ce que la biopsie de votre grain de beauté pourrait révéler. Mais vous êtes toujours capable de continuer à travailler. Les choses sont différentes avec l’anxiété. Elle vous paralyse au point de réduire votre capacité de concentration et de vous faire sentir stressé par votre travail.

10. L’anxiété peut constituer un trouble mental, alors que l’inquiétude ne l’est pas

Comme évoqué au début, la peur peut être un sentiment salvateur. Cependant, si elle devient indépendante et qu’elle domine toute votre vie, elle peut devenir un trouble mental. Une psychothérapie avec ou sans médicaments est alors nécessaire pour retrouver une meilleure qualité de vie.

Votre équipe Humanoo

Share this article