Cinq conseils pour lutter contre l’humeur hivernale

L’automne a été plutôt clément jusqu’à présent. Le soleil brille de toute sa puissance et les températures sont si douces que nous pouvons nous habituer confortablement au changement.

Cela correspond aussi parfaitement à notre objectif de ce mois-ci, #Le blues hivernal, où nous voulons essayer de mieux comprendre la transition vers les mois plus sombres.

Au sein du premier article, nous avons donc examiné de plus près les processus naturels et réfléchi aux mythes sur l’automne. Dans le deuxième article, nous nous sommes ensuite concentrés sur le corps et avons analysé les processus en jeu dans le sentiment de fatigue ainsi que sur les raisons pour lesquelles le corps et l’esprit ont besoin de repos au cours de cette période.

Aujourd’hui, nous en arrivons à la partie passionnante, où nous allons vous donner des conseils concrets pour la vie de tous les jours, afin que vous puissiez traverser les mois les plus sombres de manière conscience, en bonne santé et surtout pleine de joie. La bonne nouvelle, c’est que l’automne et l’hiver sont des moments très particuliers pour notre métamorphose personnelle. Si nous parvenons à rester conscient de nous-mêmes, cette période permet d’apporter des transformations bénéfiques.

Nous sommes certains qu’avec quelques modifications créatives, vous verrez le monde de manière plus positive et pourrez faire la différence en prenant soin de vous dès à présent.

1. Les douches écossaises du matin constituent le meilleur moyen afin de renforcer votre système immunitaire

Nous connaissons tous ce ressenti lorsqu’on se réveille alors qu’il fait encore nuit et humide dehors. Vous aimerais pouvoir retarder votre réveil tout en vous blottissant sous la couverture.

Lorsque vous entrez encore mal réveillé sous la douche, il n’y a qu’une chose à faire pour vous réveiller en quelques secondes: alterner douches chaudes et froides.

La science y a également pris goût et a démontré le lien entre les douches écossaises et leurs implications sur le métabolisme humain :

  • Circulation sanguine. Grâce à des stimulis inattendus (changement de la température de l’eau, passant du chaud au froid), vous réveillez efficacement vos cellules cérébrales encore endormies. Vous remarquerez qu’en quelques secondes, vous serez bien réveillé et prêt à commencer votre journée.

  • Le système immunitaire. Une étude menée aux Pays-Bas a démontré que nos globules blancs sont mobilisés lors de l’apparition du froid. Cela aide votre corps à lutter contre les intrus et les agents pathogènes. Résultat : Vous êtes moins malade et vous passez l’hiver en meilleure santé.

  • L’humeur. Une étude américaine a démontré que les douches froides mobilisaient également les nerfs du cerveau responsables de la production du sentiment de bonheur. Même si les douches froides ne sont pas forcément agréables – surtout au début – elles vous permettent de vous sentir mieux et de meilleure humeur le matin.

Bien entendu, vous n’avez pas pour autant à suivre une thérapie de choc. Il suffit d’ajuster la température progressivement – pas à pas – en passant du chaud au froid.

Ensuite, mettez vos bras et vos jambes sous l’eau froide pendant quelques secondes afin d’habituer votre cou et votre dos – cela peut être particulièrement inconfortable au début. Commencez par quelques secondes, puis augmentez la temps sur plusieurs semaines, pour passer, par exemple, à 2 à 3 minutes sous le jet d’eau froide.

Si après quelques semaines, vous n’avez toujours pas pu vous habituer à l’eau froide et que c’est trop dure pour vous, vous pouvez choisir de vous laver les avant-bras et le visage à l’eau froide dans l’évier.

En tout cas, vous remarquerez que vous aborderez la journée d’une manière complètement différente en faisant ces changements là. Attention : risque d’addiction !

2. Plus d’interaction: sans toucher, nous ne pouvons pas survivre

En ces temps de distanciation sociale, le toucher devient rare. Or, nous devrions toujours garder à l’esprit que le toucher et l’interaction physique interagissent avec des processus neurobiologiques dont nous avons besoin pour vivre.

Cela est principalement dû au fait que le nombre de récepteurs liés au toucher dépasse de loin les autres systèmes sensoriels – on estime qu’il est de l’ordre de billions ( ! ). Alors que les organismes qui ne peuvent rien voir, goûter ou entendre pourraient survivre, nous serions tout simplement incapables de vivre sans notre sens du toucher.

La question reste de savoir d’où doivent provenir ces contacts. Eh bien, si vous avez un partenaire, cela se fait généralement tout naturellement. En cas de contact corporel, vous pouvez être mieux à l’écoute de vous-même. Vous pourrez même être capable de mieux comprendre les processus en action dans votre corps. Il en va de même pour les animaux de compagnie : il suffit de voir votre changement d’humeur après avoir câliné votre animal pendant quelques minutes.

Pour ceux qui vivent seuls : ne vous découragez pas. Même un court massage du corps ou de la tête peut faire des merveilles.

Des études démontrent, notamment, que les massages courts ont un effet durable et positif sur l’état neurophysiologique d’une personne.

Des processus en cours dans le cerveau entrainent :

  • La sécrétion d’hormones du bonheur,
  • La formation d’importants neurotransmetteurs,
  • Une meilleure activité cérébrale,
  • Une évolution corporelle positive,
  • Un rythme cardiaque ralentit
  • Ainsi qu’une respiration apaissée.

Il n’est pas nécessaire de recourir aux services d’un masseur professionnel. Un bon ami ou un membre de la famille suffit. Il suffit de lui faire confiance, de poser des questions et de formuler clairement tes besoins.

Même de courtes étreintes peuvent augmenter positivement votre bien-être physique et mental. Surtout en période d’incertitude, le corps et l’esprit y aspirent profondément.

En tout état de cause, une chose est claire : toute personne qui doit se débrouiller à long terme sans contact ni attention peut être affectée à la fois dans son bien-être et dans sa santé.

3. Profitez du plein air : l’air frais permet de revitaliser aussi bien le corps que l’esprit

Dans le dernier article, nous avons décrit à quel point la lumière du jour réduisent les processus biochimiques néfastes du corps. La production de mélatonine augmente et la production de l’hormone du bonheur, la sérotonine, diminue – nous sommes donc de plus en plus fatigués et nous nous sentons moins heureux.

En passant plus de temps à l’air libre, vous bénéficierez d’un coup de pouce instantané, surtout pendant les mois les plus sombres. Problématique : surtout en période d’home office, il est parfois difficile de se bouger – c’est ce que nous ressentons tous.

Cependant, cela peut fonctionner si vous vous conformez à votre liste de tâches quotidiennes de manière cohérente. Vous remarquerez que même 15 minutes, suffissent à vous sentir mieux. 

Vous pouvez planifier votre promenade matinale après le petit déjeuner, à l’heure du déjeuner ou le soir après le travail. Avec une veste épaisse sur le dos, une écharpe et vos chansons préférées aux oreilles, une promenade permet de vous libérer la tête tout en stimulant les processus corporels essentiels.

Les scientifiques confirment que les personnes qui se promènent régulièrement souffrent beaucoup moins de la fièvre, de la toux et du rhume. L’oxygène de l’air frais protège ainsi l’ensemble de votre organisme et permet aux virus ainsi qu’aux bactéries de moins y pénétrer. En outre, cela favorise l’absorption de vitamine D, permettant de renforcer le système immunitaire.

Alors, habillez vous chaudement et part à l’air libre – que ce soit pour une promenade au parc, dans les bois ou encore dans un lac des environs.

4. Priorité à une alimentation équilibrée : on devient ce que l’on mange

Tout ce que vous mangez a une influence sur votre bien-être et ta forme physique. Il est important, surtout au cours de la transition automne-hiver, de manger plus consciemment afin de renforcer votre système immunitaire et ainsi passer de bons moments pendant les jours froids et humides.

Beaucoup ne le savent pas : la majorité de notre système immunitaire se trouve dans l’intestin et représente environ 80 % de nos réactions de défense. Il contient 100 millions ( ! ) de cellules nerveuses. C’est également là que 90 % de la sérotonine, l’hormone du bonheur, est produite. Et bien ! Cela change la manière de voir l’importance de la nutrition, n’est-ce pas ?

Cependant, nous devons admettre qu’avec tous les différents concepts nutritionnels, il n’est pas facile de suivre une alimentation saine sans se tromper.

Alors, restons simple : en automne comme en hiver, veillez à consommer des aliments de saison et régionaux. Posez-vous la question suivante : quels sont les produits locaux/nationaux et à quoi sert la période de récolte ? Les légumes et les fruits d’automne sont notamment à privilégier :

  • Champignons, herbes aromatiques, girolles, etc.
  • Choux
  • Carottes
  • Citrouille
  • Tomates
  • Brocoli
  • Pommes
  • Kiwi
  • Oranges
  • Poires
  • Bananes

N’oubliez pas : lors des jours sombres, votre corps va également avoir besoin de glucides – nous l’avons expliqué sur le plan biochimique dans le dernier article. Afin de satisfaire cette envie, il suffit de recourir à des glucides sains tels que le pain complet, les légumes secs (lentilles, pois, etc.), les noix ainsi que les graines ou encore les pâtes complètes.

Si vous parvenez ensuite à intégrer le gingembre dans votre alimentation quotidienne, vous serez vraiment épargné par les bactéries, les virus et les champignons. Le plus simple est de prendre un thé au gingembre frais, mais vous pouvez également vous contenter de grignoter la racine.

5. L’eau : le carburant de votre corps afin de rester efficace

Notre corps est composé de 60 % d’eau, dont 2 à 3 litres que nous pouvons perdre en une journée. Cette perte doit être naturellement compensée.

Une étude du Centre national d’information sur la biotechnologie a révélé qu’augmenter votre consommation d’eau vous rend plus heureux et plus satisfait. Les participants à l’étude ont augmenté leur consommation d’eau de un à deux litres et demi par jour et ont été non seulement plus en forme, mais aussi beaucoup plus actifs par la suite.

En outre, votre organisme a besoin de plus de liquide en automne et en hiver pour maintenir l’humidité des muqueuses du nez, de la gorge ainsi que des bronches. Ce n’est que de cette manière qu’il peut se débarrasser des infections et se défendre.

Cela signifie boire d’avantage afin de soutenir votre système immunitaire et ne donner aucune chance aux virus et aux bactéries.

Malheureusement, « boire plus » est assez agréable en théorie, mais difficile à mettre en œuvre. On oublie trop souvent ses propres besoins au quotidien. 

Les idées suivantes vous aideront à maintenir naturellement votre équilibre hydrique :

  • Faites le plein d’eau. Établissez votre propre règle : gardez toujours votre verre ou votre bouteille d’eau à portée de vue et remplissez-la dès qu’elle est vide.

    Vous pouvez donc rapidement développer une sorte de rituel et établir une routine adaptée. Parce que, vous savez : lorsque nous avons soif, il est généralement trop tard car le corps est déjà déshydraté. L’idéal est donc de boire régulièrement sans avoir soif.

  • Préparer des soupes. Quoi de mieux qu’une soupe de potiron ou de légumes pour les jours gris d’automne. Les soupes ne se contentent pas de vous tenir chaud, elles fournissent également des vitamines, des minéraux ainsi que de l’eau. 

  • Une tisane au lieu d’un café. Nous savons qu’il n’est pas facile de renoncer au café. Mais comment passer d’un ou deux cafés par jour à une délicieuse tisane ? Votre organisme appréciera également un citron chaud – surtout en automne et en hiver.

6. Se replier sur soi-même : construire un cocon

Même si nous ne voulons pas rester avachi dans son canapé en automne et en hiver, il n’y a aucune raison de ne pas se retirer au cours de cette période de transition en imitant les hérissons, les écureuils ainsi que d’autres animaux.

C’est, en effet, particulièrement libérateur de pouvoir laisser simplement ses obligations sociales derrière soi et de s’occuper enfin de questions négligées au cours de l’été. Que ce soit pour enfin lire un livre, écouter un podcast, revoir son film préférée ou simplement ne rien faire.

Faites-vous plaisir, après tout c’est une période de retraite intérieure. Alors préparez-vous un chocolat chaud, mettez votre pull préféré, prenez un magazine et allumez des bougies.

Bien sûr, surtout au cours des moments de silence, des sentiments désagréables peuvent surgir, alors qu’ils ne se font pas remarqués lorsqu’il y a beaucoup d’agitation autour de nous.

Mais c’est exactement ce que cette période de transition tente de vous chuchoter à l’oreille : laissez les sentiments désagréables remonter à la surface et prenez la décision consciente de les ressentir. Car eux aussi souhaitent simplement être vus et donc être libérés.

Ce n’est que de cette manière que vous pourrez alimenter la puissance de transformation nécessaire pour un printemps régénérant.

Alors, qu’est-ce que vous allez faire au cours de ces jours sombres à partir de maintenant ?

Nous espérons que ces conseils vous mettront en appétit afin de profiter de cette période de transition avec toutes ses aspérités.

Il est vraiment surprenant de voir combien de joie même les jours sombres et humides peuvent vous apporter, en étant à l’écoute très attentive de soi-même et lorsque nous sommes à l’écoute de nos besoins.

Si nous parvenons à soutenir notre corps et notre esprit de manière optimale au cours de cette période, nous pourrons briller au printemps de toutes nos forces et nous épanouir avec la nature.

Passez un bon moment avec vous-même,
Votre équipe Humanoo

Share this article