Six astuces pour vous faciliter le télétravail – Boostez votre efficacité tout en respectant votre rythme

D’une façon ou d’une autre, on s’est habitués au télétravail, parfois plus rapidement qu’on ne l’aurait souhaité. Mais aussi séduisant soit-il, il comporte aussi des inconvénients.

Cernés de distractions diverses et variées, on peut avoir de plus en plus de mal à se concentrer, et la routine peut devenir déprimante quand on n’a plus le temps de sortir de chez soi.

La bonne nouvelle, c’est qu’il existe des astuces pour adopter cette nouvelle façon de travailler sans renoncer à un équilibre entre le corps et l’esprit. 

Car soyons honnêtes : ce n’est pas demain qu’on pourra retourner au bureau et interagir avec nos collègues comme avant. D’ici là, avec un peu de discipline et d’attention, il est possible de s’adapter aux nouvelles circonstances tout en gardant un rythme bon pour la santé. 

Histoire d’apporter un peu de légèreté au télétravail et de vous aider à vous connecter à vos visioconférences un sourire aux lèvres, l’équipe d’Humanoo a fait un brainstorming sur le sujet.

1. Boogie du matin, entrain

Bon, on sait ce que vous vous dites : « Danser ? Comment ça ? » Le fait est que le mouvement et la danse, c’est bon pour nous, surtout dans les périodes compliquées, car la musique requiert un maximum d’attention.   

Danser nous permet d’incarner et d’exprimer nos émotions, et quand celles-ci trouvent un exutoire, elles cessent de nous ronger de l’intérieur. Par la même occasion, notre corps libère des endorphines et de la sérotonine, ce qui crée une sensation planante de bonheur. 

Chercheur en cognition musicale à l’université d’Oldenburg, Gunter Kreutz explore les liens entre danse et santé. Selon lui, nous créons de nouvelles synapses dans le cerveau en dansant, ce qui améliore nos capacités de réflexion (et nous rendra donc plus créatif lors de notre prochaine réunion !). Elle réduirait également le risque de démence de 76 % et aurait un impact positif sur nos fonctions cognitives.

Bon, pas besoin de vous lancer dans des chorégraphies dès le début, et vous aurez peut-être l’impression d’être ridicule, donc n’hésitez pas à tirer vos rideaux les premières fois, mais vous remarquerez, au fur et à mesure, que vous arrivez de mieux en mieux à lâcher prise et que c’est une merveilleuse façon de commencer la journée. Cette playlist devrait vous inspirer.

2. Adieu les pyjamas et les bas de jogging

Avouez, on l’a tous fait – « Tenue correcte en haut – n’importe quoi en bas ». Et pourquoi pas, vu que nos collègues ne voient que notre buste et notre visage ? Car qui pourrait deviner qu’on porte un bas de pyjama ou nos pantoufles préférées ? Notre subconscient !

Le Berliner Morgenpost titrait dernièrement : « Selon une étude, nos performances sont moins bonnes quand nous travaillons de chez nous en jogging. » Et il ne s’agit pas tant de la tenue en soi, que de ce que nous y associons mentalement.


Quand on a pris l’habitude d’aller au bureau en jean et chemise, ces vêtements sont associés à la productivité et à la concentration. Quand on s’assoit sur son canapé en pyjama, le cerveau reçoit le message : « C’est l’heure de se coucher ! » Difficile, dès lors, de déployer de l’énergie et de rester concentré. 

Il est donc préférable, le matin, de se préparer comme pour aller au bureau. Une douche et votre rituel habituel, quel qu’il soit, vous permettront de commencer la journée du bon pied.

3. Le secret, c’est bouger

Le manque de mouvement est l’ennemi numéro 1. En général, et on ne s’en rend pas toujours compte, on passe 7,5 heures assis à notre bureau et quelle est la seule partie du corps qui bouge ? Nos mains. Et quand, le soir, on regarde le nombre de pas effectués dans la journée, on découvre avec effarement qu’il stagne entre 300 et 1 000.

Des chercheurs américains se sont penchés sur les conséquences du nombre de pas sur notre santé et ont découvert que plus celui-ci était élevé, plus le taux de morbidité baissait. Les participants ayant réussi à passer de 4 000 à 8 000 pas avaient diminué leur risque par deux. Et celles et ceux qui atteignaient les 12 000 profitaient de 65 % de réduction de ce risque.
 
Vous manquez de motivation ? C’est pour ça que, chez Humanoo, on a mis en place le « Step Challenge ». Il vous suffit de vous y inscrire pour lutter contre le blues du télétravail, avec tout plein d’autres utilisateurs et utilisatrices. Pour vous récompenser, on vous offre des meubles de designer, de délicieuses snack boxes, de jolies plantes ou le célèbre Journal de 6 minutes.

4. Les routines aident à garder l’équilibre

La principale cause des déséquilibres, quand on travaille de chez soi, c’est l’effacement des frontières entre sphère privée et sphère professionnelle. 

Fut un temps où on se préparait, on s’habillait et on sortait de chez soi pour aller au bureau. Aujourd’hui, on passe directement de la case lit à la case canapé, on ouvre son ordinateur et on se met au boulot. 

Aussi tentant soit-il, ce schéma a des effets négatifs sur notre bien-être physique et mental dans la mesure où l’absence de délimitation spatiale peut déboucher sur des heures supplémentaires inutiles et un certain abattement. 

Ce qui peut nous aider, ce sont les routines et rituels qui rétablissent ces séparations. Nous en avons sélectionné quelques-uns : choisissez ceux qui vous parlent. 

  • Le matin, le midi ou le soir, prenez l’habitude de faire une promenade pour marquer le passage à une nouvelle partie de la journée
  • Trouvez votre routine matinale et mettez en place une succession d’activités comme : sport, thé ou café, méditation, exercices de respiration ou flot de pensées.
  • Rédigez, dès le matin, votre liste des choses à faire. Attention, 3 points valent mieux que 30 !
  • Le midi, prenez une vraie pause et évitez de déjeuner devant un écran. 
  • Arrêtez de travailler à une heure précise, avec un rituel. Prenez, par exemple, l’habitude de vous changer à la fin de votre journée de travail. 

En mettant en place des routines et en posant des limites, vous rendrez non seulement service à vous-même, mais aussi à votre employeur, dans la mesure où vous prendrez soin de votre productivité tout en limitant les risques de burn-out.

5. Confiez-vous à vos collègues ou amis

Les interactions sont nécessaires à notre survie et l’isolement a des effets délétères sur notre santé. Les études l’ont prouvé : l’Homme est un animal social. 

Ces jours-ci, il n’est pas rare de se retrouver à passer plusieurs jours sans échanger véritablement avec une personne de confiance. Il est pourtant possible, même si ce n’est que de façon virtuelle, de rester en contact avec nos proches. Soyez à l’écoute de vos besoins et n’hésitez pas à les exprimer.


Pour bien faire, programme ces moments de connexion dans votre emploi du temps. Voici quelques-unes de nos activités préférées :

  • Promenade en plein air
  • Soirée jeux de société en visio
  • Goûter ou apéro Zoom ou Skype
  • Partie de Petit Bac en ligne avec les ami·es ou la famille

6. Ne négligez pas votre sommeil

À l’occasion d’une étude pour la caisse d’assurance maladie Mhplus intitulée « Le sommeil à l’heure du coronavirus », les chercheurs ont constaté que 64 % des Allemands avaient vu leurs habitudes de sommeil chamboulées par la pandémie. Manque de mouvement, surcharge de travail avec les enfants qui suivent leurs cours à la maison et temps d’écran supplémentaire ont un impact négatif sur le sommeil.  

Plus de la moitié des personnes interrogées déclarent avoir du mal à s’endormir et se réveiller avec la sensation de ne pas avoir assez dormi, 54 % avouent qu’elles préféreraient rester au lit quand le réveil sonne et 53 % disent souffrir de nombreux réveils nocturnes.  

Ne nous leurrons pas : ces chiffres sont inquiétants et doivent être pris au sérieux, car les troubles du sommeil sont à l’origine de nombreux déséquilibres psychologiques.


Nous devons toutes et tous être plus attentifs à nos besoins, de manière à influencer positivement nos habitudes de sommeil. Voici quelques astuces pour (re)prendre un bon pli :

  • Ne pas se coucher le ventre plein
  • Éviter l’alcool
  • Se coucher et se lever à des heures régulières 
  • Éteindre son smartphone au moins 2 heures avant de se mettre au lit
  • Dormir dans une pièce obscure
  • Dormir au frais (pas plus de 18 °C)
  • Les méditations et exercices de respiration au coucher font des miracles !

Les responsabilités sont partagées : votre entreprise aussi doit veiller à votre bien-être

Les entreprises sont en train de se rendre compte que cette nouvelle façon de travailler durera sans doute plus longtemps que prévu et qu’elles doivent s’adapter en conséquence.

À l’avenir, elles devront fournir à leur personnel tout ce dont il a besoin pour travailler sans stress, qu’il s’agisse d’un bureau fonctionnel, d’un ordinateur performant ou de logiciels parfaitement adaptés.

Qui plus est, il sera de la responsabilité de l’employeur de créer une infrastructure où les employés peuvent se détendre et bavarder, une sorte de kitchenette virtuelle, comparable à la traditionnelle « machine à café ».  

Les employés, pour leur part, se doivent de prendre soin de leur santé physique et mentale, afin de s’adapter au mieux aux exigences de notre nouvelle normalité.

Et vous, comment allez-vous prendre soin de vous tout en travaillant à domicile ? 

On espère que cet article vous aura donné envie de structurer vos journées pour prendre soin de votre bien-être, et être encore plus épanouis en télétravail. 

Garde à l’esprit que le home office est une expérience merveilleuse dont on a tous à apprendre. En créant des conditions agréables, qui nous aident à effectuer nos tâches, nous pouvons éviter la surcharge et l’épuisement. 

Et les managers dans tout ça ? C’est l’occasion pour eux de relâcher la pression et de faire confiance à leurs équipes pour rester efficaces et concentrées, même à distance, sans avoir besoin de les contrôler. Ce qui, par ailleurs, constitue une base idéale pour une hiérarchie plus horizontale.   

Chez Humanoo, on s’engage à soutenir au mieux tous nos collaborateurs et collaboratrices. 

L’équipe Humanoo

Share this article