#Corps & Fitness #Mentale Gesundheit #Pleine conscience #Santé mentale

Kit de survie pour se détendre vraiment : La relaxation, d’accord, mais comment ?

Nous ne savons pas pour vous, mais de plus en plus de nos collègues en home office nous disent être encore plus fatigués que s’ils allaient au bureau.

C’est à se demander comment c’est possible. Car dans les circonstances actuelles, plus besoin de prendre les transports en commun, notre emploi du temps a gagné en souplesse, et dans l’ensemble, on en fait moins au quotidien. Et pourtant, nous sommes nombreux à sentir l’épuisement gagner du terrain. Récemment, un article du Spiegel titrait à ce propos : « Comment le home office nous met K.-O. »

Quel est ce paradoxe du télétravail ? Cet article tente de répondre à cette question, et vous propose un kit de survie en home office, à utiliser en cas d’urgence.

Home office : quand la limite entre vie pro et vie perso se brouille

Dans une étude de l’Université technique de Chemnitz, environ 60 % des personnes interrogées indiquent que la frontière entre leur vie professionnelle et leur vie personnelle est en train de s’estomper d’elle-même. Plus d’un quart d’entre elles (27 %) perçoivent ce phénomène comme négatif.

Nous avons tous remarqué que le flux de travail est différent lorsqu’on travaille à la maison. Privés d’activités à l’extérieur, nous avons tendance, par ennui, à rouvrir l’ordinateur portable le soir au lieu de profiter de notre temps libre.

L’absence de distance réelle entre notre appartement et notre bureau modifie notre rythme de travail, et brouille peu à peu les limites dans notre esprit, parfois jusqu’au burnout.

Une enquête de l’Institut scientifique de l’AOK confirme que nous sommes soumis à davantage de pression en télétravail qu’au bureau, ce qui entraîne notamment un épuisement plus rapide, des problèmes de concentration et des troubles du sommeil, essentiellement dus à de mauvaises conditions de travail et un manque d’ergonomie.

Pourquoi le home office nous pèse-t-il autant ?

D’après l’étude de l’OIT, nous sommes particulièrement productifs en télétravail, car notre cerveau est plus souvent en phase de concentration. À tel point que cela peut devenir dangereux : à raison de huit heures par jour, nous finissons par être exténués.

Le Fraunhofer FIT a tenté de comprendre pourquoi notre niveau de stress a augmenté au cours du premier confinement, et a recensé douze facteurs qui nous mènent la vie dure :

  1. Un matériel inadapté.
  2. Un manque d’expériences positives.
  3. Le chaos de la jungle numérique.
  4. Un trop-plein d’informations.
  5. La peur d’être remplacé·e par une machine.
  6. La sensation d’être surveillé·e à distance.
  7. La confusion causée par la transition numérique.
  8. La crainte de ne plus avoir de vie privée.
  9. L’obligation d’être constamment joignable.
  10. Les programmes qui ne fonctionnent pas.
  11. Les difficultés à se concentrer.
  12. L’incertitude vis-à-vis de notre rôle dans l’entreprise.

Nos 4 conseils pour faire le plein d’énergie durablement 

Quelle qu’en soit la cause, on connaît tous cette sensation d’être débordé·es et ce besoin de tout mettre sur pause pour faire le vide. Nous avons donc élaboré ce kit de survie pour les situations d’urgence – voici quatre astuces qui fonctionnent vraiment.

  1. Rends-toi moins disponible et respecte des horaires stricts

Un rapport de la DAK établit que les jeunes ont particulièrement du mal à séparer leur travail de leur vie personnelle en home office : d’après le sondage, une personne de moins de 30 ans sur deux seulement (!) y parvient.

Le plus surprenant, c’est que les personnes interrogées sont intimement persuadées qu’elles doivent être constamment joignables pour que le bureau (virtuel) continue de tourner. Alors que, en réalité, c’est une simple question de communication et de gestion des priorités.

Dans son livre La Semaine de 4 heures, Timothy Ferriss, ancien accro au travail, raconte comment, suite à un changement de cap radical, il pratique le « management par l’absence ». Au lieu d’effectuer des tâches qu’il considère comme non essentielles, il essaye d’être moins présent. « Ralentir ne veut pas forcément dire en faire moins, mais plutôt se débarrasser des distractions contre-productives, du stress et de la précipitation », explique-t-il.

Voici comment appliquer concrètement ces principes : communique à ton équipe tes horaires de travail et respecte-les scrupuleusement. Sur ton téléphone, tu peux aussi bloquer l’accès à Slack, à ta boîte mail ou à d’autres applications à partir d’une certaine heure, et oublier ton smartphone le week-end pour passer moins de temps devant l’écran. Cela exige une grande discipline au début, mais ton bien-être mental et physique en dépend. 

  1. Connecte-toi à ton corps pour prendre soin de lui

Le corps humain est incroyable – il dispose d’une « mémoire corporelle ». Si on a ressenti, dans l’enfance, des émotions très fortes que l’on n’a pas su gérer à ce moment-là, il arrive que l’on ne s’en souvienne plus – ce souvenir est comme « dissocié ». En revanche, notre corps se rappelle parfaitement cette expérience et peut nous en parler, si on sait l’écouter.

Sous pression, lorsqu’on ne s’accorde pas de répit, on n’est pas en mesure d’entendre notre corps. Et si une douleur survient, on s’empresse de prendre un antalgique pour le faire taire, au lieu de chercher la cause du problème, souvent plus profonde.

À la longue, le corps peut alors arrêter de communiquer, ce qui constitue le terreau de pathologies et douleurs chroniques.

Comme tu t’en doutes, le corps a des ressources insoupçonnées, et il peut nous en apprendre bien plus sur nous-mêmes que nous ne l’aurions imaginé… à condition d’en prendre soin et de veiller à son bien-être. Et c’est en période de crise que le stress et les angoisses s’accumulent, entraînant parfois l’apparition de douleurs, le mal de dos en étant un parfait exemple.

Une alimentation saine constitue la base pour éviter l’apparition d’éventuelles maladies ou douleurs. Des détox régulières peuvent également aider le corps à « se nettoyer ».

Dans notre app Humanoo, tu trouveras un grand nombre de cours parfaits pour t’aider : des paysages sonores pour te connecter à ton corps, de la méditation pour apprendre à mieux le comprendre, des conseils nutrition pour rester en bonne santé ou des cures pour se débarrasser des toxines. À toi de trouver les programmes qui te conviennent !

  1. Aménage des pauses dans ta journée pour te recentrer

Nous sommes nombreuses et nombreux à travailler en home office 8 heures d’affilée, sans pause – non, scroller sur Instagram, ne compte pas comme une vraie coupure.

Honnêtement, combien de fois dans la journée est-ce que tu fermes les yeux, t’éloignes de l’écran, écoutes de la musique douce, vas te promener ou respires profondément ?

Des petites pauses régulières (5 minutes suffisent) peuvent faire des miracles :

  • Tu te sentiras mieux, moins fatigué·e, avec des maux de tête moins fréquents.
  • Ta productivité augmentera (les pauses ne sont pas une perte de temps !).
  • Tu feras moins d’erreurs d’inattention.
  • Tu identifieras mieux les symptômes d’épuisement.

  1. Accorde-toi du repos et veille sur ton sommeil

Travailler, faire l’école à la maison, faire les courses, rester en contact avec les proches, répondre aux messages, etc. En ce moment, nos journées sont souvent tellement chargées que nous avons tendance à vouloir rattraper, le soir, ce temps qui nous échappe.

Dans l’un de ses articles, la BBC parle de « Revenge Bedtime Procrastination » (ou procrastination au coucher pour se venger), un phénomène psychologique qui nous pousserait à rester éveillé·es tard, afin d’avoir l’impression de garder le contrôle sur notre existence (parfois de manière inconsciente).

On peut comprendre cette envie qu’a notre esprit, de reprendre les rênes le soir, s’il a le sentiment de ne pas pouvoir faire ce qu’il veut la journée.

Malheureusement, la plupart du temps, cela enclenche un cercle vicieux : troubles du sommeil, recul de l’heure du coucher et épuisement. Il est donc essentiel de garder un œil sur nos habitudes :

  • Évite toute activité physique intense une à deux heures avant le coucher.
  • Réduis ton temps d’écran et éloigne-toi de ton smartphone une heure avant de dormir (le verrouillage des apps est vraiment efficace !).
  • Couche-toi et lève-toi à des heures régulières, même le week-end, pour ne pas perturber ton rythme.

Notre app Humanoo te propose d’innombrables solutions pour t’aider à trouver le sommeil sans regarder un écran.

Te sens-tu mieux rien qu’en lisant cet article ?

C’est toujours pareil : ce n’est pas si compliqué de se détendre et de lâcher prise, mais notre esprit préfère souvent compliquer, voire dramatiser les choses. Et c’est précisément pour cela que nombre d’entre nous se retrouvent pris dans une spirale de stress, d’insatisfaction et de surmenage.

Mais ce n’est pas une fatalité. Il y a forcément, dans ton entourage, des personnes qui réussissent à vivre sereinement, en harmonie avec leur corps et leur esprit. Il suffit de vivre dans le présent et d’observer de bonnes habitudes.

Le résultat – un ancrage, un esprit sain dans un corps sain – n’a pas de prix. Que demander de plus en ce moment ?

Merci de nous permettre de t’accompagner sur cette voie passionnante !

L’équipe Humanoo

Written by HUMANOO Experts Team

Originally published on 18. avril 2021

Share this article

Partager sur linkedin
Partager sur xing

do you like me?

Want to receive more news like this one? Subscribe to our HUMANOO Newsletter!

Please tell us what we can improve!

Related Articles

Souhaites-tu recevoir notre newsletter B2B ?

Nous travaillons quotidiennement sur de nouveaux contenus passionnants. Qu’il s’agisse de l’actualité gestion de la santé en entreprise, de connaissances d’experts, de mises à jour des produits Humanoo ou de nouveaux webinaires disponibles – si tu veux rester au courant de l’actualité, inscris-toi dès maintenant à notre newsletter B2B.